Dans cette installation j’ai tissé un cocon de laine blanche, comme un endroit intime, une maison cachée. A l’intérieur, des textes écrits sur les vieilles pages d’un cahier d’école, des photos de famille, des objets représentant les épreuves, les blessures émotionnelles, un balais pour les pensées envahissantes, et une robe en coton blanc dont le fond cousu est remplie de gravas. En s’approchant on peut entendre une fréquence. Le cocon et le son qui ronronne représentent un univers mental.

Le Cocon

Hannaka 2018

Cocon de laine blanche, textes, robe, parpaing, balais, photos 200cm x 300cm

Installation produite dans le cadre de l’exposition « Underground Flowers »

L’univers intime se protège d’une laine blanche.

L’univers intime se protège d’une laine blanche.